De quoi parle-t-on ?

Vous trouverez ici les réponses à de nombreuses questions concernant la capitalisation d'expériences et le partage de savoirs, et sur le rôle de la FEDEVACO à promouvoir, faciliter et valoriser les connaissances acquises dans les projets de coopération au développement.

Si toutefois votre question ne figure pas sur cette page ou si vous avez besoin de précisions supplémentaires, n'hésitez pas à nous contacter. Merci de votre intérêt!

C'est quoi la capitalisation?

"La capitalisation est un processus d’acquisition, de collecte, d’organisation et d’analyse de l’information relative à une expérience donnée, en vue d’en tirer des leçons et de les partager en utilisant des supports adaptés." (IED 2007, p.9)

"L’objectif de la capitalisation est de permettre une utilisation plus efficace des ressources en évitant le renouvellement des erreurs ou en permettant de tirer les bénéfices tant des réussites que des échecs." (S. Robert 2005)

Au delà de ces définitions, la capitalisation sous-tend une démarche volontaire et engagée de questionner ses pratiques, un état d’esprit collaboratif et résolument tourné vers les enjeux futurs des acteurs concernés. La dimension d’apprentissage est au cœur du processus de capitalisation. Ce n’est pas qu'une simple production de supports de communication sur ses actions.

Quelle est la différence entre capitalisation et partage des savoirs?

La capitalisation est la démarche complète qui regroupe l’ensemble des initiatives, des méthodes et des techniques permettant d’identifier, d'analyser, de confronter, de partager et d'enrichir ses savoirs et/ou savoir-faire liés à une ou plusieurs expériences. Elle regroupe donc un certain nombre d’étapes qui ont lieu tout au long du cycle de projet.

Le partage des savoirs est une des étapes de la démarche de capitalisation consistant à se tourner vers l’extérieur, à partager au delà de son cercle. Lorsqu’on parle de partage de savoirs, on évoque aussi une attitude à adopter, une culture à développer dans son organisation.

Quelle est la différence entre capitalisation et évaluation?

Si l’évaluation a lieu à un moment précis, avec des objectifs opérationnels propres au projet, la capitalisation a une dimension d’apprentissage tout au long du projet et implique la participation des personnes ayant vécu l’expérience. La capitalisation se distancie donc de l'évaluation. C'est une aventure de rencontre, de dialogue et de convergence autour de la relation action-réflexion. Les liens ne sont toutefois pas exclus, une évaluation externe pouvant être une source d’information précieuse pour la capitalisation. De même, la capitalisation peut permettre de cibler les termes de référence d’une évaluation. On capitalise le vécu dans sa subjectivité (ce qui intéresse, émeut, intrigue); on capitalise le processus d’évolution.

L'évaluation externe implique un recours à des consultants extérieurs, ce qui favorise un regard neutre et neuf. Elle est très souvent indispensable compte tenu des enjeux financiers, stratégiques et opérationnels. L'évaluation interne est effectuée par un agent relevant de la structure responsable de l'action, mais n'ayant pas été impliqué dans la conception ou la mise en œuvre de celle-ci (source: guide de l’évaluation de la coopération française).

Quelle est la différence entre capitalisation d’expériences et capitalisation de bonnes pratiques?

Les deux termes sont souvent utilisés dans un même sens. Pourtant la capitalisation de pratiques met l’accent sur les actions, alors que la force de la capitalisation d’expériences est de s’intéresser aux ACTEURS des expériences, dont le vécu est trop souvent délaissé au profit uniquement des pratiques. La capitalisation de pratiques analyse et confronte plusieurs actions, les siennes et celles des autres, alors que dans la capitalisation d’expériences, on procède généralement à l’introspection d’une expérience à travers le vécu des différents acteurs d’une même expériences.

Que propose la FEDEVACO?

  • Nous développons un programme d’ateliers participatifs, aussi bien thématiques que méthodologiques. Ils sont organisés sous forme de cycles d’ateliers de partage d’expériences sur différentes thématiques et enjeux demandés par les associations membres et les instances de la Fédération ou de formation sur les outils favorisant l'apprentissage au sein des projets.
  • Nous mettons à disposition des leçons apprises issues des ateliers ou témoignages d'associations membres, sur notre site  et via notre newsletter trimestrielle liée à la formation et au partage de savoirs.
  • Nous proposons un suivi pour les associations qui intègrent une démarche de capitalisation d'expériences au sein de leur projet.